Voilà une très agréable fin de semaine d'hiver puisque nous avons goûté à l'une des plus belles tempêtes de neige de la saison. Occasion immanquable pour l'entraînement du raid hivernal Bougex, c'était le moment de tester notre forme, notre résistance et nos équipements.

DSCN1870  

Au programme de samedi, un triathlon vélo-raquette-course. Il fait -5°C, mais le facteur vent est important.
Départ de la maison en vélo, avec dans le dos le sac sur lequel sont accrochées nos raquettes. Aux pieds, chaussures de course pour Daniel et Salomon pour moi. On s'est protégé avec les guêtres et les grosses mitaines. Il vente est, la route est glacée et des bancs de neige nous déstabilisent. La route de la station se monte à un bon rythme (8km/h). Sur le rang Mississipi, on s'envole aidés par le vent. Il faut rester concentrés et c'est stressant. Avec des pointes à 30km/h, on arrive au pied de la montagne du Caburon en 33min.
Daniel demande s'informe pour laisser les vélos dans une cave de maison. Nous chaussons les raquettes et c'est parti pour 4km dans la montagne. La montée abrupte est faite à grandes enjambées, puis dès que possible nous courrons, jusqu'à l'Aigle puis jusqu'à Saint-Germain. 51 min pour ce sentier complètement tapé. Au chemin, on rattache les raquettes au sac, puis nous traversons le village et bifurquons sur le ran
DSCN1883g Mississipi. Le vent est en pleine face, mais nous avançons bien. Il nous faudra 20min pour courir les 5km.
Nous retrouvons les vélos et l'appréhension commence : il faudra se battre contre le vent pour rentrer mais aussi de la poudrerie et de la pluie verglaçante qui attaque le visage. Il fait aussi plus froid et le sentiment de faire du surplace est décourageant.
Finalement, nous arrivons à la maison, gelés, après 2h45. Il aura fallu près d'une heure pour revenir du Caburon. La composition du sac à dos se fait plus évidente : il faudra des mitaines de rechange!

DSCN1858

En soirée la tempête s'intensifie, il neige et les vents sont de plus en plus violents. Dimanche matin, près de 30cm de neige sont tombés, et le vent lui ne lâche pas.

Après multiples tergiversations ... Daniel me convainc et nous programmons une sortie tout aussi variée : un duathlon ski-raquette. De toute façon, nous n'avons pas vraiment le choix de chausser les skis pour sortir de la cour ...DSCN1887
Donc, départ de la maison en ski de fond avec les raquettes encore accrochées au sac à dos. Jusqu'au chemin de la Presqu'Île, nous prenons à l'ouest pour nous rendre jusqu'au stationnement de la SEBKA par les berges gelées. Nous traversons la 132, et commençons à monter dans le champ jusqu'à l'entrée du bois. La neige est fraîche et dense. Nous nous déchaussons et embarquons sur les raquettes. Les skis sont accrochés au sac à dos. La montée est difficile puisqu'il faut sans cesse se baisser pour éviter les branches d'arbres. Nous continuons à caler dans la descente et au retour. Au terme de 2h40 de randonnée, nous aurons parcouru environ 12km (3km de ski et 9km de raquette).

DSCN1891 

DSCN1889