La saison est lancée!

Après la rétrospective, je n’ai pas eu vraiment le temps de réfléchir à quoi cette année allait ressembler.

Daniel et moi avons bien sûr évoqué les courses qui nous feraient plaisir de refaire, mais disons que la fin de l’année dernière et le début de celle-ci ont été passablement occupées.

Nous avons donc enchaîné les entraînements sans autres objectifs que de se préparer pour le Pentathlon des neiges. L’avantage est que nous avons pu profiter des activités hivernales : ski, patin, raquette, course, avec comme arrière pensée de toujours mieux maitriser chacune des disciplines du Pentathlon.

 

Skate

Cette année, j’avais décidé de régler mon « problème de ski ». Au lieu de continuer à rager sur mes skis de fonds classiques, j’ai décidé de découvrir le skate. Et là, révélation! Une chance, parce qu’en ayant acheté tout l’équipement sans en avoir jamais fait, j’aurai eu un gros nuage de culpabilité sur ma tête tout le restant de l’hiver!

La mise en bouche a eu lieu durant le temps des Fêtes, sur le lac de Pohénégamook glacé et simplement recouvert d’une fine couche de neige fraîche. Tout de suite j’ai ressenti une vraie liberté avec mes skis!

J’ai alors suivi un cours puis après quelques pratiques seule, une clinique de perfectionnement d’une journée. Le problème dans la pratique de ce sport reste la disponibilité des pistes de skate : nous devons faire plus d’une heure de route pour trouver un centre de ski qui en offre.

 dan

À Rivière à Parke, notre terrain de jeu de course en raquette

 

Autres entraînements

Mis à part le ski, nous avons repris le spinning avec des entraînements concoctés de mon cru! Avec mes expériences de cours, deux trois exemples glanés sur Internet, j’ai réussi à monter des séances de 50 minutes. Des intervalles, de la force, des éducatifs, tout y est passé.

Pour la course à pied, les entraînements avec le club ou en solo ont permis de maintenir et même d’améliorer nos vitesses. Il en était de même avec la raquette, les sorties n’ont pas été aussi nombreuses qu’on l’aurait souhaité à cause du manque de neige, mais en complément de la course à pied, nous avons fait de notre mieux.

Pour ma part, c’est le patin qui a souffert du manque de « disponibilité ». Un bref séjour au Baluchon et l’accès à la patinoire sur la rivière (5km) m’ont un peu donné confiance. Mais je n’ai pas poussé la pratique … Tout le contraire de Daniel qui y prend un réel plaisir à patiner avec ses lames nordiques.

 

Tests et Défi patin

Bah, pas vraiment de test pour moi …

Les années précédentes, nous organisions des sorties type triathlon (vélo, course, patin). Mais pour cette année, nous avons préféré la qualité à quantité. Les entraînements de course à pied sont devenus pas mal exigeants et assez spécifiques. Nous essayons d’appliquer cette nouvelle méthode à nos autres disciplines.

 

Defi

Départ du Défi patin sur les Plaines d'Abraham (Crédit photo Pentathlon des Neiges)

Daniel a tout de même voulu participer au Défi de patin, le 30 janvier. Organisé sur les Plaines d’Abraham, à Québec, à l’endroit même où a lieu le Pentathlon, cette compétition a été une belle occasion pour essayer la patinoire montée spécialement pour l’évènement.

Il a donc participé au 5km et au 10km. Pendant ce temps, je profitais de l’occasion pour skier sur le parcours et à travers les Plaines, le fleuve Saint-Laurent aux pieds!